Chiropraxie, Ostéopathie : des différences de fondements philosophiques

Les chiropracteurs s’intéressent particulièrement au système nerveux, parce que c’est lui qui contrôle chaque fonction et chaque cellule de notre corps. Ils cherchent à optimiser la fonction du système nerveux pour optimiser le fonctionnement global de notre organisme. Ils ont pour principal objectif de traiter manuellement les dysfonctions de mobilité vertébrale et du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé. Ils travaillent sur la structure osseuse pour sa proximité avec le système nerveux.

Les ostéopathes s’intéressent particulièrement à la circulation des fluides au sein du corps. Ils ont pour principal objectif de traiter manuellement les dysfonctions de mobilité des tissus conjonctifs du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé. Ils travaillent sur la structure osseuse car c’est le point d’attache des muscles, des fascias.

Chiropraxie, Ostéopathie : des différences démographiques et de formation

En France, l’ostéopathie est plus connue que la chiropraxie. En effet, les ostéopathes sont beaucoup plus nombreux que les chiropracteurs. En 2019, le répertoire ADELI français compte plus de 31 000 ostéopathes, pour environ 1 400 chiropracteurs.

Cette différence démographique s’explique principalement par le nombre d’établissements de formation. En 2019, la France compte 31 établissements de formation en ostéopathie. Et malgré une augmentation des critères d’agréments, ces écoles délivrent encore des formations très disparates selon le syndicat français des ostéopathes. Il est souvent difficile de s’orienter à partir de cela, donc à défaut de vous renseigner sur la formation de votre ostéopathe, n’hésitez pas à fonctionner par recommandation.

 

Depuis 1984, la France ne dispose que d’un seul établissement de formation en chiropraxie. Celui-ci est agréé par le Ministère de la Santé et dispose d’un campus en région parisienne et d’un campus à Toulouse.

La formation en chiropraxie étant standardisée à l’international, le cahier des charges à remplir est très lourd pour ouvrir une école. Mais cela préserve la qualité de l’enseignement en chiropraxie, qui est similaire d’un institut à l’autre à travers le monde. Cela vous permet d’être certain du niveau de formation optimal de chaque chiropracteur.

Chiropraxie, Ostéopathie : des différences réglementaires

La chiropraxie et l’ostéopathie sont deux médecines manuelles reconnues par le ministère de la santé publique depuis 2002 et spécialisées dans la prise en charge des troubles de l’appareil locomoteur.

Selon les textes, le chiropracteur est autorisé à prendre en charge des troubles pathologiques comme des affections avérées par l’imagerie médicale, comme la sciatique ou la hernie discale, par exemple. Au contraire, l’ostéopathie est limitée à la prise en charge des troubles fonctionnels, comme les douleurs liées à la sur-utilisation d’une articulation.

Le champ de compétence plus étendu de la chiropraxie se justifie par la qualité de la recherche scientifique dans ce domaine et une formation de qualité homogène basée sur la recherche.

Le chiropracteur est le seul thérapeute non médecin autorisé à pratiquer des manipulations vertébrales avec vecteur de force sans autorisation médicale préalable. Il peut utiliser des aides mécaniques, des instruments, donner des conseils à visée antalgique et ajuster les vertèbres cervicales sans avis de non contre-indication.

NB : Une manipulation avec vecteur de force est une manipulation suivie d’une impulsion rapide et de faible amplitude, appliquée directement ou indirectement sur une articulation. Il s’agit de l’ajustement.

En pratique, il existe beaucoup de techniques différentes, que soit en chiropraxie comme en ostéopathie. L’approche du chiropracteur ou de l’ostéopathe peut varier de façon significative d’un praticien à un autre, et le plus important est de trouver un thérapeute qui vous correspond.

Chiropraxie, Ostéopathie : des thérapies complémentaires

L’ostéopathie et la chiropraxie sont des professions manuelles de la santé qui ont pour point commun principal de regarder le corps dans sa globalité pour vous soulager et vous apporter un mieux-être de façon naturelle.

Cependant, elles n’ont pas les mêmes objectifs et ne disposent pas des mêmes outils. Et en fonction de la cause de votre problème, l’une des thérapies peut être plus adaptée que l’autre. En fonction de votre cas de figure, les deux professions peuvent également se retrouver complémentaires.

 

Lors de votre première consultation dans notre Centre Chiropratique à Bordeaux, nous prendrons le temps d’évaluer votre motif de consultation et de réaliser un examen complet de votre fonctionnement actuel. A l’issue de cet entretien, il est possible que nous vous orientons vers un autre professionnel si votre pathologie sort de notre champ de compétence, ou en compléments des soins chiropratiques pour accélérer votre récupération.